Dépêchez-vous ! 5 euros offerts pour toute 1ère commande pour votre chien avec le code : BIENVENUEWNM

Problème de poils et grattage

Le forum dédié au chien de berger allemand en général, discussions autour du chien...
Règles du forum
Règles du forum
- En arrivant sur le forum, on se présente à la communauté, s'il n'y a pas de présentation après une relance par courriel le compte sera supprimé
- Langage SMS INTERDIT sur le forum.
- On essaie de poster dans la bonne catégorie, avec un titre explicite, éviter le "demande d'aide", qui ne veut rien dire, préférez lui par exemple: "Mon chien à un problème de pattes"
- Le RESPECT est la base d'un forum, on peut ne pas être d'accord avec quelqu'un, mais on ne l'insulte pas ni le dénigre.

Re: Problème de poils et grattage

Messagepar Kilwen » 17 Déc 2016, 18:52

C'est sur que les croûtes sont dues au Grattage? Car pellicule et croûte ça peut aussi dire teigne... gale.... il faut un avis veto après moi je nettoierai, style betaine. On peut aussi désinfecter avec de l'epp . Vous ne lui donnez pas de pain etc ça peut provoquer aussi. Bon courage pour trouver l'élément qui provoque car c'est pas toujours evident
Kilwen
 
Messages: 253
Inscrit le: 20 Sep 2016, 19:07
Localisation: oise

Re: Problème de poils et grattage

Pour les membres du forum

Pour les membres du forum
 

Re: Problème de poils et grattage

Messagepar Vulcain » 17 Déc 2016, 19:23

Kilwen a écrit: On peut aussi désinfecter avec de l'epp .


epp : tu peux préciser ce que c'est sans abréviation ? ;)
Et je serais intéressée de savoir comment tu l'utilises exactement.
Evelyne

"Et si le noir était la couleur de l'espoir ........."
Avatar de l’utilisateur
Vulcain
 
Messages: 5460
Inscrit le: 09 Jan 2010, 09:59
Localisation: Pas de Calais

Re: Problème de poils et grattage

Messagepar ripper » 17 Déc 2016, 19:50

Il parait que c'est un puissant antibiotique naturel, antibactérien fongicide, etc...
Mais c'est en application ou ça se consomme ?
Par contre, pour l'humain attention, le pamplemousse est proscrit avec la consommation de certains médicaments. Mais qui dit pépin ne dit pas forcément pulpe ?
Laurette
Frann du Bois du Luxembourg
Malko de Célius
Avatar de l’utilisateur
ripper
 
Messages: 1102
Inscrit le: 11 Jan 2010, 10:41

Re: Problème de poils et grattage

Messagepar ripper » 17 Déc 2016, 19:55

Pour en revenir au loulou, effectivement, un dermato s'impose.
Pour les mauvaises odeurs, elles proviennent souvent d'une alimentation trop grasse, peu crédible avec les pellicules, le poil mort et surtout les oreilles sales.
Laurette
Frann du Bois du Luxembourg
Malko de Célius
Avatar de l’utilisateur
ripper
 
Messages: 1102
Inscrit le: 11 Jan 2010, 10:41

Re: Problème de poils et grattage

Messagepar Kilwen » 17 Déc 2016, 20:39

Desolee, oui epp c'est extrait de pepin de pamplemousse, c'est naturel, et ça a des propriétés multiples, par exemples en ce moment MR à eu un petit coup de faiblesse, hop epp tous les jours environ 15 gouttes et ça repousse aussi, c'est vraiment super, je vais essayer de trouver un recap
Kilwen
 
Messages: 253
Inscrit le: 20 Sep 2016, 19:07
Localisation: oise

Re: Problème de poils et grattage

Messagepar Kilwen » 17 Déc 2016, 20:40

Oups, ça repousse pas lolo ça rebouste
Kilwen
 
Messages: 253
Inscrit le: 20 Sep 2016, 19:07
Localisation: oise

Re: Problème de poils et grattage

Messagepar Kilwen » 17 Déc 2016, 20:43

L’extrait de pépin de pamplemousse

Un anti-infectieux efficace et polyvalent, facile d'utilisation;



L’extrait de pépins de pamplemousse a sans conteste des qualités anti-bactériennes intéressantes. Les extraits ne viennent pas en fait uniquement des « pépins ». On utilise également la pulpe, voire le fruit en entier pour les extraits de mauvaise qualité. On utilise en tous les cas d’énormes quantités de pépins et de pulpe pour fabriquer 1 litre d’extrait, et donc on se posera la question de la provenance et de la qualité des matières premières utilisées. En se demandant déjà si une qualité bio n’est pas indispensable, au vue des traitements pesticides faits dans les cultures intensives. Et dont une partie risque de se retrouver dans les extraits, notamment ceux utilisant la pulpe.

Lorsque vous utilisez un produit dit naturel, soyez le plus exigeant possible sur ses procédés de fabrication et la qualité des matières premières, comme on peut le faire pour son alimentation.



Pour autant les propriétés anti-bactériennes et anti-fongiques de l’EPP* sont fondées et vérifiables. En témoigne, les milliers de résultats positifs obtenus sur des pathologies infectieuses. De plus, il présente peu ou pas de nocivité. Sur une prise en quasi-continuité de plusieurs années, on a pas de certitude absolue. Mais de toute façon, son usage ne doit pas, sauf exception, se faire en continu durant des années. Même préventivement.

L’EPP est intéressant en traitement naturel de nombreuses pathologies infectieuses, respiratoires, ORL et bronchiques, intestinales et stomacales, urinaires, vaginales, dermatologiques.

Pour autant, il n’est pas le seul ni le plus efficace pour telle ou telle infection. Les huiles essentielles, les extraits de plantes, la propolis existent depuis longtemps, et leurs propriétés, leurs contre-indications sont reconnues

L’EPP est, il est vrai, plutôt facile à utiliser. Une légère amertume, qui disparaît vite dans un peu de jus de fruit, n’empêche pas les enfants et les adultes difficiles de le consommer chaque jour. Et en voyage, on pourra aseptiser facilement une eau de boisson ou un plateau de fruits. Il se dilue dans l’eau, ce qui n’est pas le cas des huiles essentielles.

Son efficacité anti-infectieuse est souvent comparable à celles des huiles essentielles et même de la propolis.

Les études scientifiques sont très contradictoires et suivant les extraits utilisés pour ces études, les résultats peuvent être interprétés différemment. Mais les témoignages de satisfaction de milliers d'utilisateurs réguliers suffisent largement à prouver l'efficacité d'extraits de bonne qualité pour lutter contre des bactéries pathogènes. Infections bactériennes de tous ordres, respiratoires, intestinales, stomacales, urinaires, vaginales, dermatologiques...

L'action anti-virale est loin d’être aussi puissante qu’on le lit dans les diverses documentations, comme son action anti-parasitose. Par contre, en stimulant et en soulageant, le système immunitaire, il permet à l'organisme de mieux lutter contre des virus pathogènes.

Plus évidente est son action anti-fermentation, antifongique. Sur le candida albicans, notamment. Et sur des mycoses de la peau, mycoses des pieds par exemple.



Conclusion

Utilisons occasionnellement et préventivement l’EPP comme un antiseptique, un anti-infectieux efficace, pour prévenir et combattre des infections bactériennes et des mycoses, assainir la flore intestinale et renforcer ainsi les défenses immunitaires.

Sa relative douceur et son innocuité permet de l’utiliser en interne et en externe, même chez les enfants, mais toujours en dilution dans de l'eau.

Si les résultats ne sont pas probants rapidement, essayer d’autres anti-infectieux naturels, tout en traitant le terrain bien sûr.

Pour les femmes enceintes, prendre un maximum de précautions en testant au pli du coude sur la peau et en avalant de toutes petites doses que l’on augmentera progressivement.

Toujours diluer les gouttes d’EPP dans un peu d’eau, ne pas utiliser pur. Et attention aux yeux en usage externe.


On prendra environ 15 gouttes, de 1 à 4 ou 5 fois par jour. Cette dose peut varier de quelques gouttes, 4 à 8 gouttes pour un enfant, jusqu’à 30 gouttes pour un adulte corpulent.

La fréquence des prises journalières dépendra de la gravité de l’infection.

La durée du traitement sera aussi très variable suivant le problème traité et les résultats obtenus.

S’agissant d’infections, des résultats rapides, quelques jours, doivent être constatés, sous peine de remettre en cause le traitement.

Sur la peau, une dilution est également indispensable. 1 à 2 gouttes pures sur boutons infectés ou verrues.



Ne pas prendre l'EPP en continue durant des années.
Ne pas considérer l’EPP comme un médicament naturel miracle, capable de protéger de tous les microbes possibles. Ceci va d’ailleurs à l’encontre des règles élémentaires de médecine naturelle, qui considèrent toujours l’individu dans son ensemble et dans son environnement. Et ce n’est pas parce qu’on a passé un hiver sans être malade en ayant pris de l’EPP qu’il faut être persuadé de sa totale efficacité.

Ne pas oublier les règles de bases d’une bonne santé qui passent par une alimentation saine, une digestion saine, une bonne respiration et gestion du stress…



NOTA : Choisir des extraits de bonne qualité, plutôt bio, contenant uniquement de la glycérine, de la vitamine C (acide ascorbique) et dosés de 700 à 1000 mg de bioflavonoïdes pour 100ml.

Le chlorure d’ammonium n’est pas toxique en prise occasionnelle.



* EPP : Extrait de pépins de pamplemousse
Kilwen
 
Messages: 253
Inscrit le: 20 Sep 2016, 19:07
Localisation: oise

Re: Problème de poils et grattage

Messagepar Kilwen » 17 Déc 2016, 20:51

C'est vrai que le pamplemousse peut annuler certains médicaments tels que les antibiotiques, mais la justement l'epp est la pour les remplacer. Pour nous quand on sent qu'on est un peu faible, rhume ... on fait une cure, tous les jours 2 fois par jour 15gouttes dans un verre d'eau. Une fois mon gros chien avait un petit emplacement justement avec qq pellicules et il s'était grattouiller , j'ai nettoyé à l'epp ( à diluer) et nickel .
Kilwen
 
Messages: 253
Inscrit le: 20 Sep 2016, 19:07
Localisation: oise

Re: Problème de poils et grattage

Messagepar Vulcain » 17 Déc 2016, 20:54

Merci beaucoup pour toutes ces infos. ;)

Mais tu parlais de désinfection avec l'EPP.
En usage externe alors ? En dilution ? Dans de l'eau ? En quelle proportion ?
Evelyne

"Et si le noir était la couleur de l'espoir ........."
Avatar de l’utilisateur
Vulcain
 
Messages: 5460
Inscrit le: 09 Jan 2010, 09:59
Localisation: Pas de Calais

Re: Problème de poils et grattage

Messagepar Kilwen » 17 Déc 2016, 21:02

Voilà aussi un petit récapitulatif d'un veto



PRÉAMBULE :

Il y a quelques mois, j’ai rencontré une ancienne cliente qui m’affirma que depuis qu’elle donnait de l’extrait de pépins de pamplemousse à son chien, il ne souffrait plus "d’eczéma"...! Aussitôt, je fis des recherches...

HISTORIQUE :

En 1980, un jardinier amateur fit une découverte à la fois intéressante et stupéfiante : des pépins jetées depuis plusieurs mois sur un tas se compost ne pourrissaient pas.
Ce jardinier, observateur s’appelait Jacob Harich et était médecin immunologiste.Il pensa alors, ayant reproduit plusieurs fois l’expérience en laboratoire, que l’EPP devait contenir une substance anti microbienne, puissante.
Une quarantaine de grands laboratoires s’intéresseront à cette découverte et conclurent que l’EPP pourrait remplacer les antibiotiques dans certains cas.

COMPOSITION :

L’EPP contient des minéraux essentiels comme le Phosphore, le potassium, le fer, le sodium, le magnésium…, des vitamines comme de la biotine, vit. C…, un grand nombre d’acides animés essentiels et des Bioflavanoides (l’hespéridine, diosmine)…Ces antioxydants possèdent la propriété de prévenir les effets nocifs des radicaux libres.

ACTIONS :

Appelé "antibiotique naturel", l’EPP possède des propriétés anti microbiennes et virales, démontrées en laboratoire : inactivation de l’herpès virus grippal in vitro. De plus il agit sur les parasites et champignons en empêchant leur développement. Son grand intérêt par rapport aux antibiotiques est de ne pas détruire les bactéries bénéfiques notamment la flore intestinale !
De plus, l’EPP est aussi connu pour ses propriétés stimulantes du système immunitaire et donc « d’économiser » les médicaments allopathiques….
D’après le Dr Galland de New York, cette substance a le mérite d’être 100% non toxique.
D’après le Dr L. Parish chargé de mission à la FDA, cet extrait soignerait les « dysfonctionnements intestinaux » . Il le recommande aussi dans les déficits chroniques du système immunitaires comme le sida, la fatigue chronique, ou les candidoses…

UTILISATIONS DE L’EPP:

De nombreux pays utilisent depuis longtemps ce produit:
La mortalité des Alpagas , animaux très délicats, producteurs d’une laine de qualité, a été réduite de 50 % à 2 %...
Au Danemark, Cet extrait est utilisé dans l’élevage bio des porcs, vaches, chevaux…, sous forme d’ une poudre dans le traitement et prévention des maladies infectieuses.

L’huile de pépins est utilisée de plusieurs années , avec succès ,dans les pays scandinaves, les États-Unis , la Suisse…

1-CHEZ L'HOMME :

Ses indications sont multiples :

-En applications locales:
Maux de bouche, de nez, de peau, de pieds, d’ongles, des organes génitaux,…

-En usage interne :
Il serait très efficace dans le traitement des dysfonctionnements intestinaux et rhume associé à d’autres plantes comme l’Arola ,à de la levure de bière, de l’argent colloïdal…
Le Dr Galland a traité avec l’EPP 297 personnes atteintes de candidoses digestives ; seules 2 n’ont pas guéri…

-Autres applications :

Dans les pays chauds, l’EPP a été utilisé pour la conservation des fruits et légumes, des viandes et poissons…La conservation de ces denrées est alors multipliée par 3 ou par 4 !
Dans l’industrie de la cosmétologie, il remplace avantageusement les produits chimiques de conservation, parfois toxiques !
Des essais concluants ont été effectués dans la désinfection des locaux, la stérilisation des blocs opératoires et des appareils médicaux. Des tests sur son pouvoir de désinfection de la peau ont démontré un pouvoir germicide de 100 % contre de 72 % avec l’alcool. C’est donc une possibilité de lutter contre les maladies nosocomiales et les antibio résistances !
En Thaïlande, et en Amérique du Sud, l’EPP a été testé , avec succès, dans la désinfection des piscines;
La FDA l’a déclaré comme étant non écotoxique et parfaitement biodégradable.

EN MÉDECINE VÉTÉRINAIRE:

-Pour les chats :

L’EPP est à mettre dans l’eau de boisson pour soigner les diarrhées et de traiter de nombreuses maladies bactériennes, virales et parasitaires de l'organisme, telles les caliciviroses buccales, les coryzas... les "syndromes" de déficits immunitaires (Felv, Fiv), en association avec des traitements homéopathiques ou allopathiques : la posologie est de 8 gouttes d’extrait d’EPP dans 120 ml d’eau de boisson.
Dans son livre "Guide pratique de Phyto-Aromathérapie ", mon confrère P.May indique comme posologie : une goutte/kg en curatif durant 15 jours et une goutte /2 kg, 10 jours par mois.
C’est aussi un bon vermifuge à incorporer à l’aliment ou l’eau de boisson : 1 à 2 gouttes diluées dans un peu d’eau et faire le traitement durant 4 jours.
Remarques importantes :
Ne jamais le donner pur. Toujours le diluer dans un peu d'eau.
Attention certains chats peuvent être allergiques aux agrumes ! Le testez en commençant par une goutte diluée dans un peu d'eau, les premiers jours.
Il est conseillé de ne pas donner l’EPP en continu mais par cures.
A cause de l'amertume et du refus de prise du chat, la dilution doit être donnée à la seringue, 3 fois dans la journée....

Pour les chiens :


La posologie à adopter est d'une goutte pour 2 kg ; à mettre dans la nourriture ou l'eau de boisson.
Cela permet de traiter les diarrhées récalcitrantes et l'EPP peut être associé à d'autres thérapies (argile, probiotiques, plantes...).De même que pour le chat, son utilisation est envisageable en cas de déficits immunitaires tels les Staphylococcies cutanées chroniques en association avec d'autres traitements.
Ce produit assure aussi un bon drainage lymphatique et peut être utilisé en cas de besoin.

Bon à savoir :
Le laboratoire vétérinaire Demeter l'associe à l'huile de Chimère, à l'Aloe vera, au Silicium organique et à des Probiotiques...dans le but d' "agir en stimulant et régulant de façon naturelle tous les processus où le système immunitaire est perturbé : infections chroniques, viroses,,maladie auto-immunes, allergies..".
Ce complément alimentaire est commercialisé sous le nom d'ENDOSTIM.
En pratique, il peut être utilisé dans le traitement des maladies virales du chat.
Sa prise est parfois difficile dans cette espèce !


Pour les oiseaux de cage et volière :

L'EPP a une action fongicide et anti-germinative sur les graines, à la dose de 5 gouttes par 1 kg d'aliment. Dans l'eau de boisson 3 gouttes dans un abreuvoir( de 100 ml) des petits oiseaux de cage soignent les colibacilloses (diarrhée), les petits abcès...., associé à une application locale d'une goutte diluée dans un peu d'eau.
Il a aussi une action de vermifuge.
Il peut être utilisé pour la désinfection des cages à la dose de 3 à 5 gouttes par litre d'eau.

Pour les lapins :

En plus du traitement contre les diarrhées(colibacillose) et maladies respiratoires (coryza), il permet aussi de traiter les abcès récidivants ( au niveau de la tête) et souvent antibio-résistants ! en administrant 1 à 2 gouttes dans 30 ml d'eau (Deux cuillères à soupe), dose journalière répartie en 2 fois durant 3 semaines...En cas de petits lapins (nains) et petits rongeurs, la posologie doit être abaissée d'au moins de moitié, car il existe parfois une trop grande sensibilité des petits rongeurs aux agrumes qui peuvent les intoxiquer! Prudence!


-Dans toutes les espèces animales, en cas de mycose et autres maladies de peau (blessures et eczémas), il peut être utilisé en pulvérisation, 2 à 3 fois /jour à la dilution de 60 à 80 gouttes par litre d’eau.



-Pour la désinfection des aquariums (algues) à raison de 10 gouttes par litre d’eau.


…et certainement d’autres indications !
Kilwen
 
Messages: 253
Inscrit le: 20 Sep 2016, 19:07
Localisation: oise

PrécédentSuivant

Retour vers Discussions Berger allemand

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit